Quels sont les quartiers les plus sexy de paris ?

tests et comparatifs vibromasseurs

Quels sont les quartiers les plus sexy de paris ?

8 juin 2021 Non classé 0

Dans les années 1960, les poursuites se multiplient contre de nombreux hôtels et autres maisons clandestines fermées (interdites depuis 1946), et le nombre de prostituées et de gangs diminue également.

Avec la libéralisation des mœurs, dans les années 1970, la prolifération des sex-shops, a changé la réputation du quartier, le rendant plus proche du folklore.

Ce n’est que dans les années 1990, et l’apparition de quelques salles de concert, que la renaissance se produit, et Pigalle devient l’un des meilleurs quartiers de Paris, apprécié pour sa vie nocturne.

L’Élysée-Montmartre, le Trianon et La Cigale étant quelques-uns des meilleurs endroits pour faire la fête à Paris. Le décor de Pigalle, les néons, ses lieux célèbres et ses sites drainent de plus en plus de touristes et de voyageurs ainsi que des locaux à la recherche des meilleurs bars de Paris.

Les 5 quartiers ou les nuits sont chaudes à Paris

1. Le Quartier Latin : 5ème et 6ème Arrondissement

Le Quartier Latin est situé sur la rive gauche de Paris, juste au bord de la Seine.

Il s’agit d’une partie très ancienne de la ville, où les cafés historiques vivent, ayant été établis bien avant que Picasso ou Hemingway ne se lancent dans la vie nocturne de Paris.

Les personnes d’âge mûr apprécieront les restaurants de rue et les restaurants d’ambiance, tandis que les étudiants se délecteront des bars et des pubs qui bordent les rues et proposent de la bière et de la tequila bon marché. Le quartier latin est un quartier étudiant depuis l’époque où le latin était la langue parlée dans ce pays.

2. Le Marais : 4e arrondissement

De l’autre côté de la Seine, sur la rive droite, le Marais est considéré comme l’un des quartiers les plus branchés et les plus excitants de Paris.

Connu comme le quartier gay, le Marais accueille une grande variété de fêtards, mais surtout des LGBTQ+. On y trouve en abondance des clubs gay, des bars pour lesbiennes et des cafés ” queer-friendly “, qui sont autant d’occasions de passer l’une des nuits les plus folles d’Europe.

En outre, le Marais est également un lieu de rencontre pour les personnes les plus à la mode de Paris. Ils parcourent les rues en sautant d’un café à l’autre, en sirotant de bons vins français et en discutant de tendances, de politique et de féminisme jusqu’aux petites heures du matin.

3. Piaglle : 18e arrondissement

Pigalle est un quartier situé à l’extrême nord de Paris ; il se trouve au pied de la butte Montmartre.

Pigalle était autrefois le quartier rouge officiel de la ville, et les vestiges de cette époque sont encore bien vivants dans ce quartier. Pensez à Pigalle comme à une longue bande de bars, de restaurants et de théâtres.

Les peep shows règnent en maîtres dans le quartier dès qu’il fait suffisamment sombre pour que les participants restent quelque peu anonymes, et vous trouverez un élément indéniable de risque dans presque tous les établissements de la rue principale.

C’est ce qui fait de Pigalle, Pigalle ! Autrefois un quartier où l’on pouvait se débarrasser de ses inhibitions, les gens aiment encore venir ici pour s’évader et s’amuser.

C’est également ici que se trouve le célèbre cabaret du Moulin Rouge, à Paris. Si c’est une attraction que vous avez l’intention de visiter pendant votre séjour dans la capitale française, il est probable que vous vous aventuriez à Pigalle avant ou après le spectacle… ou les deux !

4. Belleville : 20ème arrondissement

Belleville est notre quartier nocturne de l’extrême est. C’est dans ce quartier que la bien-aimée Edith Piaf a grandi, et sa mémoire est encore très bien conservée par les habitants d’aujourd’hui.

La scène nocturne de Belleville est similaire à celle de Pigalle dans la mesure où tout semble se dérouler sur une bande principale. À Belleville, le prix est à l’ordre du jour et vous ne trouverez pas d’alcool ou de nourriture hors de prix.

Belleville aime rester authentique. La vie nocturne utilise beaucoup les trottoirs et, au fur et à mesure que la nuit avance, elle se déplace vers les bars miteux et les lieux de musique live situés à proximité. Il s’agit d’un quartier très artistique de Paris, alors ne vous laissez pas abattre si vous vous sentez comme la personne la moins branchée du monde.

5. Montmartre : 18ème arrondissement

Montmartre est le quartier sur la colline, juste au-dessus de Pigalle. Alors que Pigalle est la bande sexy et séduisante des bars et des lieux de divertissement, Montmartre est plus une entité réservée quand il s’agit de la nuit à Paris.

À Montmartre, la vie nocturne se résume à quelques cafés isolés, dispersés entre les rues sinueuses qui montent vers le sommet. Pour certains, boire dans un café décontracté jusqu’aux petites heures du matin est synonyme de “Paris”. Montmartre est donc idéal pour les intellectuels, les personnes qui discutent et qui n’aiment pas la musique si forte qu’ils ne peuvent pas penser.

Ceux qui sont prêts à s’aventurer un peu plus loin dans Montmartre trouveront certains des concepts de bars les plus inhabituels de Paris qui existent paisiblement dans le quartier. L’un d’entre eux est un bar conçu comme l’intérieur d’une très petite chambre d’hôtel très intime de l’époque bohème.

On trouve également dans ce quartier de fabuleux lieux de cabaret. Allez voir l’historique cabaret Lapin Agile.

Paris : une ville très sexy !

La ville de l’amour ne manque pas d’activités pour les couples coquins ! Après avoir flâné dans le quartier de Pigalle, découvert l’histoire du Marais et le libertinage sur deux roues avec Paris Bike Tour, pourquoi ne pas pimenter votre voyage avec une virée shopping romantique, un spectacle de strip-tease ou un dîner dans une ancienne maison close ? Voici une multitude d’idées pour le jour et la nuit.

Shopping sexy

Bien que le sex-shop historique de Pigalle, le Sexodrome, continue d’attirer les foules, un nouveau type d’enseignes a commencé à apparaître à Paris. Les lumières vives et les vitrines des “love stores” sont facilement accessibles aux non-initiés. Dans l’une des quatre boutiques “Au passage du désir” de Paris, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour agrémenter vos nuits, que vous soyez seul ou en couple : des sex-toy, bien sûr, mais aussi des jeux de préliminaires, des cosmétiques aphrodisiaques et des accessoires amusants.

Rubans de satin, dentelles délicates, volants audacieux : la lingerie fine ravira les femmes (et les hommes !) le temps d’un shopping sexy. Pour des sous-vêtements rock et glamour, rendez-vous dans la boutique de la créatrice Chantal Thomass, où vous trouverez des collections haute-couture pour toutes les filles. Les amoureuses du noir devraient faire un tour du côté de la maison de lingerie Cadolle, où vous trouverez des chemisiers, culottes, soutiens-gorge et autres négligés à la sobriété séduisante. Enfin, il est également possible de faire réaliser un corset sur mesure pour les grandes occasions dans l’atelier de François Tamarin, par exemple, élu Meilleur Ouvrier de France.

Bars et restaurants à l’ambiance insolente

Après avoir fait un peu de shopping, quoi de mieux qu’un verre ou un repas dans une ambiance alléchante ? A deux pas du Moulin Rouge, la Maison Souquet est un ancien bordel de la belle époque reconverti en hôtel cinq étoiles. Le décor satiné de son bar à cocktails caché transporte les visiteurs au début du XXe siècle. Si vous préférez le folklore d’un ancien bordel russe au centre de Paris, rendez-vous à la Raspoutine, sur l’avenue des Champs-Élysées.

Enfin, l’un des dix salons privés du restaurant Lapérouse peut être utilisé pour faire une demande en mariage. Pendant 250 ans, cet hôtel particulier a accueilli des marchands, des intellectuels et des hommes politiques dans une atmosphère riche, décorée de boiseries, de cuir, de tissus et d’objets précieux. Ses nombreux salons originaux ont été conçus pour permettre aux clients d’effectuer leurs transactions financières sans avoir à craindre les voleurs qui parcouraient les rues à cette époque, et sont rapidement devenus des lieux de cour. Le salon Belle Otéro en porte encore la trace : le miroir est couvert de signatures de jeunes filles vérifiant que le diamant qu’on venait de leur offrir était un vrai !

Cabarets et spectacles érotiques

Le Lido, le Crazy Horse, le Moulin Rouge, le Paradis Latin… les cabarets sont depuis des décennies les hauts lieux de la vie nocturne parisienne. C’est dans ces salles que le cancan a eu tant de succès. Aujourd’hui, ils sont pleins de glamour, mettant en valeur la beauté des corps féminins. Des danses langoureuses associées à des costumes à paillettes et à volants, c’est un spectacle sensuel à partager avec sa moitié… Et pour encore plus de volupté, direction le Manko ou le Whisper Club Paris.

Si vous tablez sur un spectacle plus farfelu, vous apprécierez les shows de strip-tease du Cabaret Burlesque, tous les vendredis et samedis à partir de 23h, sur la scène de La Nouvelle Seine. Tout droit venue des États-Unis, cette discipline haute en couleurs s’inspire du cabaret français et le combine avec le style rétro américain des années 50. Résultat : des spectacles amusants et féministes, entre autodérision et sensualité.

Dans la même veine, mais beaucoup plus suggestive, le Théâtre Chochotte propose aux clients aventureux de profiter d’un numéro personnalisé dans l’un de ses petits salons privés. Eveillez vos sens dans un boudoir parisien pas comme les autres …

Chambres de jour dans les hôtels

L’idée de louer une chambre d’hôtel pour la journée séduit de plus en plus les couples en quête de sensations. D’autres établissements proposent également à leurs clients de s’offrir un moment privé à deux en pleine journée, à l’instar :

  • Du Hyatt Paris Madeleine,
  • du Vice Versa Hotel Paris,
  • de l’Hôtel Odéon Saint-Germain
  • ou encore de la célèbre Maison Souquet.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à visiter Paris elite escorts.

Pigalle : le quartier rouge de paris !

Dans les années 1960, les poursuites se multiplient contre de nombreux hôtels et autres maisons clandestines fermées (interdites depuis 1946), et le nombre de prostituées et de gangs diminue également.

Avec la libéralisation des mœurs, dans les années 1970, la prolifération des sex-shops, a changé la réputation du quartier, le rendant plus proche du folklore.

Ce n’est que dans les années 1990, et l’apparition de quelques salles de concert, que la renaissance se produit, et Pigalle devient l’un des meilleurs quartiers de Paris, apprécié pour sa vie nocturne.

L’Élysée-Montmartre, le Trianon et La Cigale étant quelques-uns des meilleurs endroits pour faire la fête à Paris. Le décor de Pigalle, les néons, ses lieux célèbres et ses sites drainent de plus en plus de touristes et de voyageurs ainsi que des locaux à la recherche des meilleurs bars de Paris.

Un peu plus sur Pigalle

A Pigalle, les oiseaux de nuit ont vu les changements. Les sex-shops et autres bars à hôtesses continuent de laisser place à des bars branchés, qui séduisent une nouvelle population dans le quartier de Pigalle Sud. Il s’agit des rues situées en dessous de Pigalle dans le 9ème arrondissement.

Avec certains des meilleurs bars comme le Carmen, Chez Moune, Sans Souci, Lautrec, Mansart ou le Bus Palladium, de nombreux nouveaux lieux continuent d’ouvrir. Certains des meilleurs bars à cocktails de Paris et certains des meilleurs clubs de la ville dans le quartier “SoPi” = Pigalle Sud.

Le Verre

C’est l’un des meilleurs bars à cocktails du quartier rouge de Paris. Situé dans un ancien bar à hôtesses : le Soho Bar, avec une ambiance très feutrée et un esprit festif, le Glass organise des soirées et invite régulièrement les meilleurs DJs. Le Mirror ball et la danse debout sur les tables d’accueil sont monnaie courante ici et les boissons sont excellentes.

Pigalle Country Club

Un ancien bar à hôtesses transformé en une route rock n’roll aux murs rouge sang. Derrière la vitre noire, des cocktails et des shots avec les noms des rockeurs, une tête de sanglier en guise de décoration et un écran pour projeter des films comme le Stones Tour of 72, par exemple. Vous y trouverez l’un des meilleurs happy hours avec des cocktails à 5 euros, et quelques-uns des meilleurs DJs rock de Paris.

L’Embuscade

Une ancienne fabrique de rhum capverdien est devenue un bar branché chaleureux, coloré et tropical. Meubles exotiques, vieux rhums, jardinière et l’une des meilleures cuisines africaines de Paris. Ici, pour les plats, il n’y a pas de menu, et c’est le cuisinier : Faty, qui fait la cuisine en fonction de ce qu’elle a envie de cuisiner. Les DJs sont là pour vous faire groover sur le dancefloor et c’est un vrai dépaysement à l’Embuscade.

Rouge Pigalle

Un ancien cabaret surréaliste des années 20 : le Pigall’s, fermé dans les années 90, dont le décor a été conservé, et qui abrite désormais les meilleures soirées électro de Paris. Aucune enseigne à l’extérieur et on flirte avec la prohibition à cette adresse cachée. Avec sa longue salle et ses deux bars, celui qui veut être le “meilleur club de Pigalle”. Les propriétaires poussent pour créer le meilleur programme de soirées, pour respecter l’esprit et le décor du lieu.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *